Retour sur le Mix-IT 2014 (1)

Cette année, j’ai été pour la première fois au Mix-IT, un cycle de conférences organisé par le JUG (Java User Group) et le CARA (Club Agile Rhône-Alpes). Traditionnellement, les thèmes tournent autour de l’agilité et de la technique.

Cette année, le thème était « des idées pour tout de suite ». Je vais synthétiser par ici les quelques notes que j’ai prises lors des conférences pour en extraire des idées à appliquer quand je retournerai au travail.

Ça va être dans un ordre funky qui n’a pas grand-chose à voir avec la chronologie des événements.

Lightning talks

Il n’y en a que deux qui m’ont vraiment marquée, dont j’ai pu tirer des « idées pour tout de suite ». Un peu comme souvent, moins c’était technique, plus c’était intéressant… Le format 5 minutes ne doit pas être adapté aux présentations de code.

Blogger chaque jour pour être riche et célèbre

Dans cette session, David nous expliquait pourquoi (pour être riche et célèbre) et comment (des articles courts, sur des sujets qu’il maîtrise) il blogue chaque jour, et mentionnait ce qu’il gagnait en retour (pas beaucoup d’argent, beaucoup de visites et beaucoup de content).

Les slides sont disponibles sur son blog.

Ce que j’en retiens : ce blog. :D

Cinq apprentissages pour le programmeur débutant

Cette session, proposée par Jean-Baptiste Nizet, faisait le tour de ce que l’on n’apprend pas aux débutants à l’école, alors qu’il faudrait…

La seule chose que les débutants doivent vraiment apprendre, c’est LIRE :

  • lire cette $€^%ù£ de doc,
  • lire ces $€^%ù£ de messages d’erreur,
  • lire ces $€^%ù£ de stacktraces,
  • lire (et prendre en compte) ces $€^%ù£ d’exceptions,
  • lire (et indenter) ce $€^%ù£ de code.

Ce que j’en retiens : quand un débutant me pose des questions, au lieu de lui donner la réponse directement, je vais essayer de le renvoyer vers la doc, de lui dire comment trouver le message d’erreur, etc.

Les autres

Il y a eu une présentation sur ES6 en pratique (la prochaine version de JS), qui présentait surtout du sucre syntaxique pas vraiment convaincant à mon goût.

Une autre session a abordé les erreurs souvent commises lors de la conception d’API REST. Là encore, je n’ai pas été bien convaincue.

Et enfin, une dernière session intitulée « de l’architecture dans les CSS » présentait un outil d’autoloading de feuilles de style CSS. Bon. Je ne dois pas écrire le CSS comme l’orateur en question, parce que je n’ai pas vraiment vu l’utilité de créer 250 fichiers CSS et de générer automatiquement les règles @import. :)

Consulting secrets for effective communication

Une conf qui ne payait pas de mine sur le planning détaillé… Mais quand Jeffrey a pris la pose de Wonderwoman pendant les « 30 secondes pour convaincre », j’ai revu mes plans.

(Je suis très facile à convaincre avec des arguments bizarres.)

C’était très sympathique à écouter et à regarder, Jeffrey est un excellent orateur (même s’il nous manipule avec sa gestuelle).

Il nous a d’abord expliqué que notre attitude corporelle avait une influence sur ce que l’on pense et sur comment on agit (et pas juste l’inverse). D’où la pose « Wonderwoman » : bien droit, les mains sur les hanches et le menton relevé, on se sent plus en confiance.

Il nous a ensuite expliqué que, si on n’aimait pas les réunions, il fallait être « présent », ne pas traîner les pieds. Il nous a donné une position à tenir sur nos chaises pour ne pas nous endormir en réunion.

Il nous a aussi expliqué comment parler (et écrire) avec « punch ». Je dois dire que cette partie a été un peu trop gloubiboulguesque à mon goût, je n’en ai pas retenu grand-chose.

Ce que j’ai retenu de cette session comme « idées pour tout de suite » :

  • contrôler mes postures, me mettre en position « wonderwoman » pour me mettre en confiance ;
  • être présente à ce que je fais (ne pas lire mes mails en réunion, par exemple) ;
  • après une expérience significative (réunion, conférence, etc.), prendre 30 secondes, pas plus ni moins, pour écrire les trois points principaux à retenir.